Sophrolympique
Sophrologue à Châtellerault

Protocole alimentaire de prévention contre le cancer

 

J'écris cet article pour partager avec vous mon retour d'expérience sur ce protocole mis au point par le Dr André Gernez dans les années '70.

En accord avec mon médecin j'ai respecté le protocole de base, c'est à dire sans prendre l'anti-mitotique léger chargé de finir la chasse d'éventuels micro-cancers.

les résultats de l'expérimentation du Dr Gak sur des rats ont confirmé la théorie du Dr Gernez, avec un taux de réussite (%de rats ne présentant aucune lésion à l'issue de l'expérience) de 72% pour les rats ayant été mis en acidose et ayant reçu des vitamines et oligo-éléments (contre 46% pour les rats soumis à une réduction alimentaire et placés en état d'acidose tissulaire, et 94% (!!) pour les rats ayant reçu en plus des rats des deux premiers lots un antimitotique léger (hydrate de chloral et colchicine.

 

Concrètement, il s'agit d'une part de réduire son apport alimentaire de 30% destiné à induire dans l'organisme un état d'acidose incompatible avec le métabolisme des cellules cancéreuses ; autrement dit empêcher les cellules cancéreuses de se développer, et permettre à l'organisme de les éliminer avant q'elles ne prolifèrent.

Deux options pour cela : réduire sa portion alimentaire de 30% à chaque repas, ou respecter un jeûne relatif de 16h par tranche de 24h (c'est ce que j'ai fait).

Un des effets recherchés est une perte de poids de 3% (1% chez les + de -65 ans).

D'autre part d'éliminer de son alimentation tout ce qui est sucre, sel, et gras (autrement dit beaucoup de choses).

Et manger principalement des crucifères (toutes les variétés de chou), ail, persil, préparations vinaigrées, des fruits acides.

Les poissons blancs, la volaille, les légumes rouges, cuits, les salades, le fromage blanc maigre et les yaourts nature sont autorisés.

Le pain et céréales complètes, les légumineuses, oignons, pommes de terre, compotes non sucrées à consommer avec modération.

Aujourd'hui c'est mon dernier jour de régime et de diète. 

J'étais motivé et déterminé, par conséquent je n'ai pas fait un écart, et j'avoue que je suis plutôt fier de moi :). Je pensais que le plus dur serait de me passer brutalement de miel et de chocolat (mes deux principaux carburants du quotidien), et en fait ça l'a très fait, même si je savais qu'ils étaient là à portée de main,  et quand ma femme et mon fils en mangeaient devant moi.

Je pense que j'ai dû me conditionner pour que mon cerveau n'ait pas envie de chocolat et de miel (encore aujourd'hui ça me fait très bizarre d'écrire ça!).

Le jeûne intermittent m'a semblé la meilleure option, aussi je l'ai respecté scrupuleusement en ne mangeant rien de 21h à 13h (ou 22h-14h). En revanche, je pouvais boire autant d'eau que je voulais, et je ne m'en suis pas privé, sans pour autant abuser.

Résultats des courses, je me sens en super forme, fier de moi, j'ai perdu quatre kilos (de 65 à 61 pour 1m72), et je le sens : j'ai moins de poids à porter quand je pédale ou quand je cours, ma silhouette s'est affûtée, et mes abdominaux sont plus dessinés (j'en ai fait quotidiennement, ce qui doit aider :)

 

Bien évidement, ma force mentale de base m'a aidé dans cette démarche, et mes acquis et ma pratique de la sophrologie également.

Savoir être à l'écoute de son corps, de ses sensations, mettre consciemment son métabolisme en mode éco, apprendre à gérer la sensation de faim, qu'on ne connaît pas vraiment dans nos pays riches (on mange bien souvent sans avoir faim, ou dès qu'on ressent un début de faim), sensation étrange qui apparaît, puis s'en va, sont quelques unes des capacités que j'ai exploitées et développer grâce à ma pratique régulière de la sophrologie.

J'ai expérimenté que j'avais en moi des ressources énergétiques et mentales incroyables, des ressources que tout le monde possède et peut apprendre à exploiter, notamment avec la sophrologie.

 

Demain, je m'autorise donc à reprendre une vie, ou plutôt une alimentation normale.

Pour autant, je n'ai pas l'intention de passer d'un extrême à l'autre.

Au contraire, j'ai la volonté d'avoir une alimentation plus variée (plus colorée aussi), avec des fruits et légumes de saison, de reprendre ma consommation de chocolat et de miel progressivement et en quantité raisonnable, en appréciant chaque gorgée.

Savoir apprécier l'instant présent, prendre le temps, savourer chaque saveur ou sensation, tel est une des autres caractéristiques de la pratique sophrologique. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecrivez votre article ici...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.