Sophrolympique
Sophrologue à Châtellerault

Patients ou clients?

 

S'il arrive que le sophrologue travaille en collaboration avec les professionnels de santé (médecins, psychiatres, psychologues, kinésithérapeutes, etc), il parlera de clients plutôt que de patients pour qualifier les personnes qu'il accompagne.

Pourquoi cette distinction?

Justement parce que contrairement aux professionnels de santé, le sophrologue ne soigne pas, ne guérit pas, ne prescrit pas.

Il n'a pas non plus d'obligation de résultat, mais obligation de moyens, n'oublions pas que les buts de l'accompagnement sophrologique sont la responsabilité, l'autonomie, et la dignité de la personne.

Professionnel de la relation d'aide, formée à l'écoute active et à l'Approche Centrée sur la Personne (ACP) telle que l'a définit Carl Rodgers, il accompagne ses clients en s'adaptant à eux, en partant de là où ils en sont, à chaque séance.

Le sophrologue est un guide, un passeur qui, s'appuyant sur la méthode sophrologique et son Terpnos Logos (sa voix, les mots employés et leur tonalité), place la personne au centre de son accompagnement.

Ainsi, le sophronisant est actif, il s'inscrit dans une démarche dynamique. Il ne reçoit pas mais se recentre sur lui, accueille ce qu'il vit à l'instant présent, et va puiser en lui ses capacités, ses ressources, son potentiel, qu'il développe.

Contrairement au patient, qui...patiente, reçoit, est passif, le client a un but, sait ce qu'il veut et va le chercher, il est actif, acteur de son accompagnement, et volontaire.

 


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.