Sophrolympique
Sophrologue à Châtellerault

Mieux vivre le confinement.

Nous vivons un moment unique dans l'Histoire de l'Humanité.

Pour la première fois, une pandémie touche l'ensemble des pays du monde en même temps ou presque, et la rapidité de sa propagation et le manque de réactivité appropriée et rapide des autorités gouvernementales imposent aux populations de nombreux pays un confinement de plusieurs semaines, qui risque de durer plus longtemps que prévu et surtout de se répéter si la situation l'exigeait.

Selon nos conditions de vie, la taille de notre foyer, notre caractère, profil, etc, nous ne sommes évidemment pas tous égaux devant le confinement, et celui-ci est plus ou moins facile à vivre, surtout dans la durée et avec les beaux jours qui arrivent.

Aussi, fidèle à mon habitude et ma philosophie de vie, j'ai voulu penser et écrire cet article en m'efforçant de rester positif, et d'envisager le confinement sous l'angle du verre à moitié plein plutôt que du verre à moitié vide.

Autrement dit, comment rendre le confinement plus vivable pour tout à chacun?

Comment saisir l'opportunité du confinement pour faire de nouvelles choses, vivre autrement, ou tout simplement prendre du temps pour soi?

Ainsi, avec le confinement, nous avons globalement du temps, si bien qu'un des risque est de s'ennuyer, de déprimer, de tomber dans l'addiction, l'irritabilité, voire la violence.

Or ce temps libéré, qui s'impose à nous, nous pouvons l'utiliser pour, par exemple :

-lire, se documenter, se cultiver, être curieux, découvrir de nouvelles choses, de nouveaux centres d'intérêt, se mettre à jour de toutes les choses qu'on repoussent sans cesse et dont on essaie de se convaincre qu'on n'a pas le temps de faire

-cultiver son imagination, son mental et sa motivation, pour par exemple :

-faire du sport chez soi (abdominaux, gainage, pompes, corde à sauter...)

-résister à la tentation du grignotage en se programmant mentalement pour ne pas avoir envie de manger ou penser à manger entre les repas

-prendre le temps de cuisiner, découvrir et expérimenter de nouvelles recettes

-prendre le temps de plus s'écouter avec son conjoint ou ses enfants, mieux communiquer, peut-être plus partager que d'habitude

-prendre aussi du temps pour soi bien sûr, pour se recentrer, se poser (ou pauser), méditer, faire le point sur sa vie, faire des projets, se donner des objectifs à court et moyen terme, etc etc.

 

Autrement dit, si nous saisissions l'opportunité, face à cette contrainte, lourde, du confinement, pour vivre autrement, en réinventant notre rapport au temps, aux autres, à notre environnement?

Mais aussi pour prendre conscience de ce qui est important (vraiment), de ce qui est essentiel ou accessoire, d'apprécier ce qu'on a plutôt que d'envier ce qu'on n'a pas, de faire des projets, de laisser émerger des idées, se nourrir intellectuellement, etc etc?

Pour prendre conscience, enfin, qu'un autre monde est possible, qu'une autre manière de vivre est possible, et qu'il appartient à chacun de nous de faire en sorte que ce monde devienne réalité.

Prenez soin de vous. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ez votre article ici...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.